< meta name="p:domain_verify" content="9a08ce75d8de9b5697573b2e08dd7fe3"/> < meta name="p:domain_verify" content="9a08ce75d8de9b5697573b2e08dd7fe3"/> Divorce : l'importance d'un accompagnement émotionnel - Sandra Guillemin

Sandra Guillemin vous propose :

Divorce : l’importance d’un accompagnement émotionnel

Dans les méandres de la vie, le divorce demeure une réalité souvent douloureuse, mais bien trop commune. En France, les statistiques ne mentent pas : le taux de divorce y est parmi les plus élevés au monde. En effet, avec plus de 45% des mariages se terminant par une séparation, cela signifie qu’à peu près un couple sur deux connaîtra un jour les complexités de la fin d’une union conjugale. Et j’en fais partie.

Ce chiffre ne se contente pas de représenter des nombres sur un tableau statistique, mais incarne les vies, les rêves et les émotions qui se retrouvent souvent chamboulés dans le sillage d’une séparation. Derrière chaque point de pourcentage se cachent des histoires de cœurs brisés, d’ajustements financiers, de bouleversements familiaux et de questionnements existentiels.

Dans ce contexte, il est essentiel de reconnaître et de mettre en lumière l’importance d’un accompagnement émotionnel lors du processus de divorce. Au-delà des simples formalités administratives et des démarches juridiques, se trouve un océan tumultueux d’émotions à traverser. C’est dans cette perspective que je vais explorer dans cet article, le rôle essentiel que joue l’accompagnement émotionnel, notamment à travers le prisme de l’accompagnement psychologique, dans la traversée tumultueuse du divorce.

Mon voyage émotionnel pendant le divorce

J’ai vécu avec le père de mon fils pendant 18 ans et nous nous sommes séparés à ma demande après 4 années de mariage. C’est suite à une prise de conscience que j’ai décidé de divorcer. Après un an de mariage seulement, j’ai ressenti un profond mal être. Nous n’étions malheureusement plus connectés émotionnellement. J’ai cheminé pendant 2 années. Je n’ai pas compris pourquoi je pensais à divorcer alors que c’était moi qui avait fait ma demande en mariage quelques années plus tôt … Je me suis demandée des centaines de fois comment ai-je pu en arriver à avoir ce type de pensée alors que j’avais souhaité profondément ce mariage ?

C’est pour cela que j’ai décidé de consulter une psychologue. J’avais besoin d’échanger librement avec une personne neutre et de ne pas me sentir jugée. Personne de mon entourage ne savait ce que je vivais. Je ne voulais surtout pas avoir l’avis de personnes proches pour ne pas être influencée dans ma réflexion. J’ai ressenti un profond sentiment de solitude et une immense culpabilité. Consulter un professionnel m’a permis de cheminer sereinement pour prendre la meilleure décision pour mon bien-être et de me sentir soutenue pendant cette longue période. C’était la première fois que je me passais en priorité. Je n’en pouvais plus de subir ce qui ne me convenait plus.

A cette même période en complément des séances de psychothérapie, j’ai aussi participé à des cercles de femmes pour trouver une autre forme de soutien et tisser de nouveaux liens. J’ai adoré ces moments de reliance. C’est dans ce type d’espace que j’ai découvert la sororité. Heureusement, après l’annonce de mon divorce, j’ai été très soutenue par mes proches. Tout cela m’a permis de ne pas me sentir seule. A côté de cela, j’ai énormément pratiqué le yoga et la méditation. J’ai participé à plusieurs retraites de yoga aussi pour me ressourcer et me retrouver. Tous ces espaces ont été très bénéfiques pour m’aider à mieux vivre ce bouleversement.

divorce

L’importance de l’accompagnement émotionnel lors du divorce

Le processus de divorce est souvent accompagné de multiples défis émotionnels mais aussi financiers et logistiques qui peuvent être éprouvants pour toutes les parties impliquées, même pour la personne qui décide de partir.

Les défis émotionnels : La fin d’une relation conjugale peut déclencher toute une gamme d’émotions, allant de la tristesse et de la colère à la confusion et à la culpabilité. Les personnes traversant un divorce peuvent se retrouver submergées par ces sentiments intenses, souvent difficiles à gérer seules. Personnellement, j’ai aussi ressenti un sentiment de déracinement lorsque j’ai quitté le foyer familial.

Les défis financiers : Outre les implications émotionnelles, le divorce peut également avoir un impact financier important. La séparation des biens, la pension alimentaire, les frais juridiques et autres questions financières peuvent être source de stress et d’anxiété pour les personnes en cours de divorce. Pour ma part, cela a été tendu financièrement puisque il y a eu une période pendant laquelle je payais à la fois mon loyer pour mon nouvel appartement et  aussi ma part de crédit pour celui où j’étais encore propriétaire ainsi que les frais d’avocat.

Les défis logistiques : En plus des aspects émotionnels et financiers, le divorce nécessite souvent une réorganisation complète de la vie quotidienne. Les questions de garde d’enfants, de logement et de partage des responsabilités peuvent être complexes et exigeantes à traverser. J’ai vécu un énorme stress lors de mon déménagement. Mon seul souci était de trouver un un appartement proche du nouveau collège de mon fils afin de lui faciliter les trajets de chez moi au collège et aussi ceux pour aller chez son père.

Pourtant, dans cette période de turbulence et de transition, l’accompagnement approprié peut jouer un rôle essentiel dans le bien-être mental et émotionnel des personnes concernées. En ce qui me concerne, j’ai été accompagnée avant, pendant et après le divorce, jusqu’à ce que je retrouve un équilibre. Et mon fils aussi a vu ponctuellement ma psychologue et il est désormais suivi par un pédopsychiatre. C’était important pour moi qu’il puisse avoir un espace neutre et bienveillant dans lequel il se sente libre de s’exprimer. Le fait d’être suivi tous les deux nous a permis de retrouver une relation beaucoup plus harmonieuse.

L’impact positif du soutien : Recevoir un soutien adéquat, que ce soit par le biais de la famille, des amis, des thérapeutes, des groupes de soutien ou d’autres ressources, peut vraiment faire toute la différence pour ceux et celles qui traversent un divorce. Un soutien bienveillant peut offrir un espace sûr pour exprimer ses émotions, trouver des solutions pratiques aux défis rencontrés et reconstruire une nouvelle vie après la séparation.

En fin de compte, l’accompagnement pendant le divorce est bien plus qu’une simple nécessité pratique. C’est une source de force, de réconfort et de résilience qui permet à chacun de surmonter les épreuves et de se reconstruire après la tempête.

Divorce-Sandra Guillemin

Les différentes formes d’accompagnement 

Lors d’une période aussi délicate que le divorce, il est essentiel de disposer d’un réseau de soutien solide pour vous aider à traverser les défis émotionnels, logistiques et financiers. Voici un aperçu des diverses sources d’accompagnement disponibles :

  • Amis et famille : Pour de nombreuses personnes, le premier réflexe en cas de difficultés est de se tourner vers leur cercle proche. Les amis et la famille peuvent offrir une écoute attentive, des conseils bienveillants et un soutien émotionnel précieux pendant le divorce.
  • Thérapeutes : Consulter un professionnel de la santé mentale, tel qu’un psychologue ou un conseiller matrimonial, peut fournir un espace sûr pour explorer les émotions complexes liées au divorce. Les thérapeutes offrent un soutien impartial, des outils de gestion du stress et des stratégies pour faire face aux défis de la séparation. De mon côté avant de prendre ma décision, avec mon ex-mari, nous avons consulté une thérapeute de couple pour mettre toutes les chances de notre côté et m’être assurée d’avoir testé tout ce que je pouvais faire pour sauver mon couple.
  • Groupes de soutien : Participer à des groupes de soutien spécifiquement dédiés aux personnes traversant un divorce peut être extrêmement bénéfique. Ces groupes offrent un environnement de partage et d’écoute où les participants peuvent se sentir compris et soutenus par d’autres personnes vivant des expériences similaires. Il y a quelques années, je n’ai pas trouvé de groupes de soutien pour les personnes traversant un divorce. C’est une des raisons pour laquelle j’ai crée un cercle de parole pour les mamans solos !
  • Conseillers juridiques : Pour les questions juridiques liées au divorce, faire appel à un avocat spécialisé dans le droit de la famille est souvent indispensable. Les conseillers juridiques peuvent fournir des conseils juridiques précis, représenter les intérêts de leurs clients et faciliter les négociations avec l’autre partie. C’est important de choisir l’avocat qui vous conviendra le mieux. pour ma part, j’ai dû en changer une fois avant de trouver la bonne personne.

La nécessité de l’auto-soin

Le processus de divorce peut être éprouvant sur le plan émotionnel, et il est donc essentiel de prendre soin de vous tout au long de cette période difficile. Voici pourquoi l’auto-soin est essentiel pendant le processus de divorce :

L’importance du bien-être personnel : Prendre soin de soi pendant le divorce n’est pas un luxe, mais une nécessité. En prenant le temps de vous occuper de votre propre bien-être, vous renforcez votre résilience émotionnelle et vous vous donnez les ressources nécessaires pour faire face aux défis à venir.

La gestion du stress et de l’anxiété : Le divorce est souvent accompagné de stress, d’anxiété et d’autres émotions difficiles à gérer. En pratiquant des activités d’auto-soin régulières, vous pouvez réduire ces niveaux de stress et maintenir un état d’esprit plus calme et équilibré.

Mes suggestions d’activités d’auto-soin :

  • Pratique de la méditation et du yoga : La méditation et le yoga sont d’excellents moyens de calmer l’esprit et de vous connecter avec votre corps. Ils peuvent aider à réduire le stress, à apaiser l’anxiété et à favoriser un sentiment de bien-être général. Le yoga est ma pratique préférée !
  • Activité physique régulière : Faire de l’exercice régulièrement est un excellent moyen de libérer les tensions accumulées dans le corps et de stimuler la production d’endorphines, les hormones du bonheur. Que ce soit une simple promenade dans la nature ou une séance d’entraînement intensive, l’activité physique peut avoir des effets positifs sur votre santé mentale et émotionnelle.
  • Pratique de la pleine conscience : La pleine conscience consiste à être pleinement présent et conscient de l’instant présent. En pratiquant la pleine conscience, vous pouvez apprendre à observer vos pensées et vos émotions sans les juger, ce qui peut être particulièrement utile pendant les moments de stress et d’anxiété.
  • Prendre du temps pour vos loisirs et vos passions : Pendant le divorce et même après, il est important de ne pas perdre de vue les activités qui vous apportent de la joie et du plaisir. Prendre du temps pour vos loisirs et vos passions peut vous aider à vous sentir plus équilibré(e) et à maintenir un sentiment de normalité dans votre vie.

En intégrant ces activités d’auto-soin dans votre routine quotidienne, il est possible de traverser le processus de divorce avec plus de sérénité. Se donner la permission de prendre soin de vous est un acte d’amour et de compassion envers vous-même qui peut faire toute la différence pendant cette période difficile.

divorce - Sandra Guillemin

Des ressources pour vous aider 

Livres : 

  • Divorce, séparation. Comment accompagner l’enfant. D’Amandine Langevin. Pour appréhender sous un nouvel angle la séparation parentale, de réfléchir à la manière d’accompagner le(s) enfant(s) concerné(s) et de trouver des solutions concrètes et adaptées à ces situation.
  • Comment t’aimer toi et tes enfants ? Dr Christophe Fauré. Un guide psychologique indispensable pour naviguer les défis de la famille recomposée.
  • Maman Solo, de Shane Love pour bien vivre la monoparentalité. L’auteure rassemble des témoignages de mamans solos et fait appel à des professionnelles, telles que : thérapeute, sage-femme, doula et avocate pour transmettre leurs conseils avisés.

Groupes de soutien locaux :

  1. Centres d’information, de consultation et de médiation familiale – Les centres d’information, de consultation et de médiation familiale offrent un soutien gratuit pour les personnes confrontées à des difficultés familiales, y compris le divorce.
  2. Associations locales de soutien aux personnes divorcées – Renseignez vous auprès des services sociaux de votre commune pour connaître les associations locales qui proposent des groupes de soutien et des ressources pour les personnes traversant un divorce.
Pensez aussi à consulter une assistance sociale pour connaître les aides financières auxquelles vous avez droit.

Le chemin du divorce est souvent parsemé d’obstacles émotionnels, financiers et logistiques. Cependant, en étant bien accompagné et en prenant soin de vous, il est possible de surmonter ces défis et de reconstruire une vie épanouie après la séparation.

Que ce soit à travers le soutien de la famille et des amis, les conseils d’un professionnel de la santé mentale, ou la participation à des groupes de soutien locaux, il est important de vous sentir entouré(e) et soutenu(e) tout au long du processus de divorce.

Je vous invite également à explorer les ressources supplémentaires que j’ai partagées dans cet article.  Ces ressources peuvent vous fournir un soutien supplémentaire et des informations pertinentes pour vous aider dans votre parcours de divorce.

Si vous cherchez un espace sûr et bienveillant pour partager vos expériences avec d’autres mamans solos, je vous invite à rejoindre mes cercles de parole. Ces rencontres offrent une occasion précieuse de se connecter, de se soutenir mutuellement et de trouver du réconfort dans la sororité.

Pour celles qui recherchent un soutien plus personnalisé, je suis là pour vous. Je sais être à l’écoute de votre situation et de vos besoins. Prenez rdv pour un appel découverte gratuit et sans engagement : prendre rdv.

Et si vous avez envie de continuer votre lecture, découvrez mes autres articles :

A bientôt,

Sandra

Partager l'article

Privacy Preference Center